www.afidart.eusitemap
Les Le Maux vice champion du monde
Bravo à Hervé et Milania et François et Paul pour leur 4eme place
Mondial 2022 - Lac de Garde du 23 au 27 Aout
Vilamoura est annulé, l'IDA propose une alternative sur le lac de Garde fin aout. (23-27)
Goutez au Dart
Partout en France, contactez l'afidart si vous voulez faire un essais


 

Baptisée : voilà en seul mot le résumé de ce WE : 1er national français, 1er chavirage et 1er stylo !

Du jeudi 1er au dimanche 4 juillet, s’est déroulé le National Dart 2010 à Quiberon. 37 bateaux, 9 manches, ciel bleu et excellente ambiance sont les premiers qualificatifs qui me viennent à l’esprit. Entrons un peu plus dans le détail de ces 4 merveilleux jours.

Tout d’abord, le jeudi : confirmations des inscriptions, retrouvaille avec les autres participants, montage du bateau… c’est déjà l’heure du briefing… gréage des voiles, Hop sur l’eau ! Et  c’est le départ pour les Dart. Grand soleil et peu de vent, la régate est plutôt agréable, les options choisies par Hervé se révèlent être les bonnes, plaisanterie, patience et coup d’œil sur les autres dartistes. Le bateau glisse sur l’eau, la vitesse est correcte à la vue des conditions météo. Nous menons la course avec Pierre Vidal. Oh oui, une chose importante, assister au briefing, retenir les consignes (notamment celle qui indiquait de ne pas couper la ligne de départ pour aller à la bouée 4) et les appliquer… Leur non respect par le solo a fait notre bonheur et nous place premier de cette première manche.

 

2ème course, cette fois et comme pour toutes les prochaines fois, notre départ s’effectue après celui des Spitfire et des Mattia Esse. La course se déroule dans les mêmes conditions : c’est la pétole ! Alors qu’à mes autres participations, l’action était rapide, dynamique ; le bateau se levait sur une coque et fonçait sur le parcours… Aujourd’hui, c’est l’inverse : c’est calme, c’est paisible. Cette manche est l’occasion de bien m’habituer aux exigences de mon barreur, de me remémorer mes différentes missions à bord et d’avoir du temps pour regarder le chronomètre de ma montre… Elle me permet également de repérer en un rapide coup d’œil, les numéros de voile des bateaux participants et d’y associer le nom des dartistes.

La première journée s’achève (enfin la journée sur l’eau !), nous sommes satisfaits.

La seconde journée commence (celle à terre) ! Je  suis très contente le soir de revoir les dartistes rencontrés à Carnac lors de l’Eurocat et les anglais vus lors de l’UK national de début juin. Soirée autour des spécialités de chaque région ou pays, c’est l’occasion de découvrir  et de se régaler des mets sud- africains, néerlandais, anglais, belges et français et d’échanger. Fraises sur le gâteau : la soirée surprise pour l’anniversaire d’Hervé Le Menedeu. Chippendales, Marilyn, diaporama  et photos : un bon moment de rigolade, de souvenirs pour les uns ou de découverte (pour moi) des soirées dartistes et une belle preuve d’amitié pour l’ancien Président.

Vendredi, 14H00 : lancement de la procédure de départ. Les conditions météo sont identiques à celle d’hier, il y a même sans doute un peu moins de vent. Premier départ : la flotte n’avance pas, les bateaux sont les uns à côté des autres, on peut entendre les plaisanteries des uns et des autres. Rien n’y fait, le vent ne se lève pas ! Alors, qu’une risée nous fait gagner quelques mètres et  que notre position devient pas trop mal, le zodiac du Comité de course passe pour annoncer l’arrêt de la manche : sans doute pour nous permettre de regarder le match de ¼ de finale !

La surveillance des gros nuages noirs qui menacent à l’horizon nous occupent pendant cette pause. Ouf ! Pas d’éclairs ! Nous pouvons rester sur le plan d’eau.

16H00 : à nous de jouer et reprise de la compétition pour 2 manches qui se dérouleront dans des conditions sans vent. Il faut être patient ! Nous faisons une très belle seconde manche puisque tout au long du parcours nous remontons les bateaux : Thierry en tête, les Kernick en 2nd et nous ; le passage de la dernière bouée nous coûtera cette 3ème place : sacré Spitfire et sacrée remontée des 5/6 darts qui nous passent devant !

Le soir, au club, ambiance tout aussi bonne : jeux (tirage au sort avec des lots sympas et ….. pour gagner une GV) et apéritif organisés par France- catamaran

Et Afidart, puis plus tard dans la soirée, cuillère de Calva enflammée : il y a les amateurs et celles, comme moi, qui n’y ont pas goûté à cause de la chaleur dégagée par la flamme !

J’aurai du prendre des forces pour la journée qui allait m’attendre le lendemain… Force 4, d’un coup d’un seul : sans prévenir alors que la veille la mer était une mer d’huile, aujourd’hui, changement les alizées sont de retour ! Les organisateurs lanceront 3 manches. Cette fois, le parcours est réalisé beaucoup plus vite, la vitesse est là, petit trapèze, trapèze, long trapèze, les manœuvres sont plus vives, le passage des bouées plus tonique, la course est vivante, pushing, le bateau va vite, se lève. C’est sportif ! Belles sensations… Puis brusquement, nouvelle sensation : les voiles du bateau se couchent sur l’eau et Plouf : c’est maintenant au tour d’Hervé et au mien d’être mouillé ! Pour info : l’eau n’est pas froide et dans le moment je n’ai pas le temps de me rendre compte de ce qui arrive ! Le sang- froid d'Hervé m'a sécurisé, je suis minutieusement ses consignes  afin de relever le dart. Ca y est, le bateau est de nouveau sur pied, on repart comme si de rien n’était, la course continue…

Episode filmé et que certains d’entre vous ont pu voir le jour même en début de soirée !

Excellente ambiance au cours de la soirée de ce samedi soir, la nuit sera encore courte et demain matin c'est à 9H00 le briefing !

Le vent est retombé pour cette dernière journée et comme les deux premiers jours, c'est pétole. Cela n'empêche pas deux belles manches qui seront bien disputées entre le dart 7770 des Kernick et celui 7645 de Cédric et Marie- Laure. Nous étions prêts pour une troisième manche mais le Comité doit libérer le magnifique plan d'eau de la baie de Quiberon pour 14H00.

Retour sur la plage, entre- aide des autres dartistes comme tous les autres jours pour la remontée du bateau puis c'est l'heure de ranger les différents composants du catamaran : mât, voiles, trampoline, coques retrouvent leur place jusqu'à la prochaine régate.

Repos, bain de soleil, grignotage et convivialité entre coureurs sur la terrasse du club en attendant la remise des prix.

Félicitations aux heureux gagnants et bravo à tous les participants et un grand merci pour ce bon We passé parmi vous.

Bon vent !